Archives mensuelles : mai 2017

Quand les vins d’Alsace se font gourmands!

Lors d’une soirée particulièrement pluvieuse, j’ai eu le plaisir de déguster des bons vins lors de l’événement Alsace Gourmande. Doublement chanceux, car la dégustation comportait aussi un élément ludique, la préparation d’un plat emblématique de l’Alsace sous les judicieux conseils de Lesley Chesterman ! C’était aussi la première fois que je retournais à l’académie culinaire depuis mon cours de technique de bases. Toujours drôle de revoir la station où j’ai appris beaucoup de choses sur la cuisine !
Les vins d’Alsace étaient tout indiqués pour une journée grise, des vins qui apportent de la fraicheur et oui, du soleil dans nos verres. La région produit principalement du blanc qui représente non moins de 90 % de sa production. Le vin tranquille représente 77 % de la production alors que 23 % sont destinés aux bulles (les crémants). Les vendanges sont à 90 % manuelles !

Deux maisons étaient présentes : Willm et Wolfberger. Du côté de Wolfberger deux crémants étaient offerts en dégustation ainsi qu’un assemblage de muscat, riesling et pinot gris. Le crémant d’Alsace est un peu plus léger règle générale que le champagne et il est beaucoup plus abordable ! Si vous cherchez de bonnes bulles avec un ratio qualité prix hors pair, les crémants d’Alsace devraient faire partie de votre liste ! Le crémant brut est parfait en apéro. Avec son nez floral et des notes de pêche et d’abricot en bouche, c’est frais et bien fait. Et à 19.10$, c’est une aubaine ! Nous avons aussi eu la chance de déguster un crémant vieilles vignes du millésime 2012 issu d’un assemblage de pinot blanc, chardonnay et riesling. Magnifique, mais malheureusement non disponible en SAQ.

Du côté Willm, deux excellents produits bien connus des Québécois étaient présents. Le pinot blanc réserve 2016 avec ce qui me semble être de la poire au niveau olfactif et une belle acidité en bouche. Droit, bien fait et à un très bon prix à 15.15$. Le pinot gris, l’autre vin que je connais bien, est arrivé en même que le plat de la soirée. Avec beaucoup d’aide de Lesley, nous avons été capables de faire de magnifiques tartes flambées ! De la crème fraiche, des oignons, du lardon et du fromage déposé sur une pâte à pizza, c’est très bon. Ce qui est encore mieux, c’est d’avoir un bon verre de vin blanc comme accompagnement et le pinot blanc était parfait dans ce rôle.
Deux autres vins ont attiré mon attention. Le gewurztraminer clos Gaensbroennel 2013 qui a été servi au dessert était époustouflant. Le nez de fruits exotiques et des aromes de fruits exotiques et d’épices en bouche. Beaucoup de finesse dans ce vin, genre de truc qu’on aimerait trouver régulièrement à la SAQ.

À noter la création aux pommes de Lesley à l’avant plan. Vous saviez qu’elle était pâtissière avant d’être critique culinaire?

Le deuxième arrive à point pour l’été. L’Alsace produit quand même 10 % de cépage rouge et c’est principalement du pinot noir comme cépage rouge. Le pinot noir rosé avec son nez de fraise et de framboise et plutôt sec en bouche et parfait pour une belle journée ensoleillée sur la terrasse. Ce produit vient d’arriver à la SAQ en quantité limitée alors c’est le temps d’en faire le plein avant la saison d’été !
Si vous ne connaissez pas les vins d’Alsace, c’est le moment idéal pour en faire la découverte.