Archives mensuelles : août 2016

Banc d’essai: les mélanges artisanaux de Patience Fruit & Co

Au banc d’essai cette semaine, les mélanges artisanaux de Patience fruit et co. La compagnie est connue pour sa production de canneberge et de produits dérivés de canneberge. La gamme mélange artisanal fait partie de sa gamme de produits biologique. Les quatre produits testés sont certifiés sans OGM, écocert ainsi que canada biologique.  La première chose que je constate c’est la quantité généreuse de canneberges dans chacun des mélanges. Voyons un peu en détail les saveurs que j’ai testées. IMG_20160825_173515Terre d’épices: mélange contenant des canneberges, graines de citrouille, noix de cajou et cerises de terre. On ajoute à cela un mélange de paprika et de cayenne. Ce mélange d’épices s’accorde très bien avec la canneberge et l’acidité de la cerise de terre. Tout de même relevé comme mélange ! Outre comme collation, ceci serait parfait sur une salade! IMG_20160825_173748Parfum d’exotisme: mélange contenant des canneberges, pois chiches, noix de cajou et cerises de terre. Collation à forte inspiration indienne. Les saveurs traditionnelles de certains mélanges indiens sont présentes. Ce mélange serait aussi excellent incorporé à du riz basmati.
IMG_20160825_173645Zeste de soleil: mélange contenant des canneberges, noix de Brésil, graines de citrouille, zeste de citron et coriandre. Très frais en bouche. Parfaite collation d’après midi qui pourrait entre autres être ajouté à du yaourt.
IMG_20160825_173417Pause moka: mélange contenant des canneberges, café, chocolat et noisette. C’est mon coup de coeur comme mélange ! Le chocolat est amer et va très bien avec la canneberge. Parfait comme collation avant un sport. Serait superbe aussi sur de la crème glacée.

Côté nutritif, tous les mélanges sont faibles en sodium. Bonne source de fer et de fibre sans additif ni sulfite. Rien de trop sucré au gout, mais quand même une bonne dose de sucre soit environ 1 cuillère à soupe par portion de 30g. Entre 120-130 calories par portion de 30g ce qui est dans les normes pour ce genre de mélange.

Un beau produit fait ici avec des ingrédients de qualité et des mélanges de saveurs recherchés. C’est bio, sans OGM et à 5.99$ pour un sac de 130g, c’est un bon prix.

Les échantillons ont été fournis par Patience Fruit & Co.

Patience Fruit & Co

Comment réaliser le steak parfait au BBQ!

Pour tout amateur de BBQ, le steak est un incontournable. L’odeur d’une viande qui grille sur le BBQ en fait saliver plusieurs (moi inclus!). Deux erreurs m’arrivaient souvent lors de la cuisson. Premièrement, celui-ci était souvent un peu trop cuit. L’utilisation d’un thermomètre a réglé ce problème. Et quand la cuisson était bonne, une bonne partie bien cuite enveloppait une partie saignante. Il y a une façon d’obtenir une cuisson saignante de façon uniforme. J’ai lu sur cette nouvelle approche (cuisson inversée) et j’étais assez intrigué pour faire un test à savoir si cette technique produirait le résultat recherché.

Pour le test, deux faux filets identiques ont été utilisés. Les deux ont été tempérés pendant environ une heure hors du frigo. Voici les deux pièces :
IMG_20150726_172807Les deux steaks ont été cuits jusqu’à une température interne de 53C (127F) ce qui est saignant.Un steak a été fait de la façon traditionnelle : sur un grill très vif, saisir le steak et ensuite, baisser la température du grill et continuer de cuire jusqu’à l’obtention de la cuisson voulue. On fait ensuite reposer la pièce de viande pendant 5 minutes avant de la servir. Dans le deuxième cas, le steak a été cuit de façon indirecte (i.e. dans une section du BBQ où les brûleurs ne sont pas allumés). Il suffit de s’assurer que la température du BBQ avec le couvercle fermé soit à 275F (135C). Lorsque la température de la viande atteint 53C, on la retire et on la laisse reposer pendant 5 minutes. Profitez de ce moment pour chauffer au maximum le grill pour pouvoir saisir le steak. Lorsque le temps de repos est terminé, on fait saisir à feu très vif et de façon assez rapide le steak. Il ne reste qu’à le servir par la suite ! Voici les deux steaks au repos. Celui en bas à gauche représente la cuisson inversée juste avant de passer sur le grill pour produire sa mince croute grillée.
IMG_20150726_190956Et alors, quel est le résultat ? Lors du test, j’avais quelques invités. Ils étaient intrigués et même sceptiques quant au résultat. Voici la cuisson finale des deux steaks :
comparatifEn bas de la photo, nous avons le steak cuit de la façon habituelle. Celui-ci est saignant, mais on remarque une croute bien cuite d’une bonne épaisseur. En haut, nous avons le steak cuit de façon inversée. On constate que le steak est saignant sur l’ensemble de l’épaisseur. Ceci était très apparent lorsque nous avons coupé la viande. Contrairement à la façon traditionnelle, nous avions l’impression de couper dans du beurre. Il y avait très peu de résistance au couteau. Ceci se reflète aussi du côté de la tendreté. Comme il n’y a pas de croute entourant la portion saignante, chaque bouchée fondait dans la bouche. Vraiment, très étonnant comme résultat ! À noter que cette technique s’applique tout autant à la cuisson sur un poêle. Il s’agit simplement d’utiliser le four à 275F et de faire chauffer une poêle lors du repos de la viande pour ensuite la saisir. Si vous voulez voir le vidéo qui a inspiré mon test, écouter: How to cook the best Steak. Flip the script : reverse sear.

Et vous, quelle est votre technique pour réaliser le steak parfait ?

Le Savoir: l’excentricité de Bompas and Parr à la saveur Stella Artois

On oublie souvent la notion d’art dans art culinaire. Habituellement, l’art est représenté dans l’agencement des saveurs ainsi que la mise en place du plat. Mais l’art évoque plus que la vue et le goût. Le savoir élaboré par Bompas and Parr et présenté par Stella Artois tante justement de créer un univers multisensoriel. Le thème étant un jardin perdu, en pleine ville, à travers les 4 saisons.IMG_20160804_181649L’expérience se déroule en deux gros volets. Le premier, nous sommes invités à déambuler dans un labyrinthe de petites stations pour découvrir et interagir avec les différentes bouchées. Le thème du jardin est habillement exploité et les saveurs sont assez surprenantes par moment !

IMG_20160804_190829L’édifiante parcelle de jardin commestible

 

IMG_20160804_192054

Le deuxième volet se veut un repas assis dans un décor d’une grande serre. Ici encore, nous retrouvons une interaction entre la musique, le théâtre, l’odorat et le côté gustatif. Tout au long du séjour, les saveurs sont en accord avec la bière Stella Artois.

C’est difficile de décrire un événement de ce genre surtout lorsqu’on ne veut pas dévoiler trop de secrets. Le plaisir de ce genre de soirée est de découvrir et d’être par fois surpris et émerveillé par certaines pièces. Bompas and Parr sont deux créateurs d’expériences culinaires assez excentriques qui nous apportent leur créativité, ici, à Montréal.

Si vous êtes du genre curieux et que vous aimez des expériences multisensorielles, c’est une occasion en or qui se présente à vous. Le savoir ne sera présenté que dans 3 villes et Montréal en fait partie !

du 4 août au 11 août 2016
http://www.stellaartoislesavoir.com/fr